Archives pour la catégorie Vie citoyenne

Poisson d’avril

La sieste à l’école. Zut, ce n’est qu’un poisson d’avril!!!

Silence on lit !

Ce projet est tous les vendredis de 13 h 50 à 14 h 10 .

Le silence on lit est pour tous les élèves de l’école élémentaire (CP,CE1,CE2,CM1 et CM2).

On peut aller dans tous les couloirs de l’école et dans la salle informatique .

On prend le livre que l’on souhaite, on va s’installer où on veut et on lit notre livre en silence.

Cantine

A la cantine, de 12h à 13h50, du 21 au 25 novembre, nous avons participé à un jeu. Le but est de gaspiller le moins de nourriture ; à la fin du repas,  les dames de cantine pèsent la nourriture restante dans les assiettes. A la fin de la semaine, le groupe ayant le moins gaspillé gagne un trophée : un hamburger en carton.

 

  Gourmands Aspirateurs Champions Bouffes tout
Lundi      (45)

3,700 kgs

     (49)

5,500 kgs

     (40)

6,200 kgs

     (55)

6,800 kgs

Mardi      (45)

3,000 kgs

     (49)

5,700 kgs

     (46)

4,700 kgs

     (60)

7,600 kgs

Jeudi      (45)

2,700 kgs

     (54)

4,500 kgs

     (44)

4,200 kgs

      (59)

4,400 kgs

Vendredi      (44)

3,900 kgs

     (53)

6,000 kgs

     (43)

4,000 kgs

      (57)

6,500 kgs

total  13,300 kgs  21,700 kgs  19,100 kgs  25,300 kgs

 

Conclusion : les gourmands sont les gagnants ils ont gaspillé 13,300 kgs.

 

Le diplôme

Le trophée …

Réglement de l’école

Règlement scolaire l’école élémentaire Marcel Jolliet,
Saint-Georges-Lès-Baillargeaux (05 49 52 47 83)

1 – INSCRIPTION ET ADMISSION – SCOLARISATION DES ELEVES
• L’instruction est obligatoire pour les enfants des deux sexes français et étrangers à partir de six ans et aucune discrimination pour l’admission d’enfants de nationalité étrangère, issus de familles itinérantes et de voyageurs ou en situation de handicap ou à besoins particuliers à l’école élémentaire ne peut être faite.
• L’analyse des besoins des élèves est déterminante pour assurer les meilleures conditions de scolarité. A partir d’une évaluation initiale menée par l’équipe éducative de l’école, les représentants légaux de l’enfant peuvent être invités par la directrice de l’école à adresser, à la Maison Départementale des Personnes Handicapées, une demande de projet personnalisé de scolarisation [PPS]. Ils seront informés par écrit du fait que l’équipe éducative souhaite qu’un PPS soit élaboré. Si, dans un délai de quatre mois, il n’a pas été donné suite à ce courrier, la directrice ou le directeur de l’école en informe le DASEN qui saisit la Maison Départementale des Personnes Handicapées [MDPH].
• Les enfants ayant 6 ans révolus au 31 décembre de l’année en cours doivent être présentés à l’école élémentaire. La mairie de Saint Georges procède à l’inscription de l’enfant ; la directrice procède à son admission à l’école élémentaire sur présentation du certificat d’inscription délivré par la mairie, du livret de famille ou de la fiche d’état civil, d’un document attestant que l’enfant a subi les vaccinations obligatoires pour son âge ou justifie d’une contre-indication.
• Les modalités d’inscription décrites ci-dessus ne sont applicables que lors de la première inscription dans une des écoles publiques. En cas de changement d’école, un certificat de radiation émanant de l’école d’origine doit être fourni par les représentants légaux. Si l’enfant a quitté une école élémentaire, ce certificat indique la dernière classe fréquentée. Le livret scolaire est soit remis aux représentants légaux de l’enfant, soit, si ceux-ci le préfèrent, transmis directement à l’école d’accueil.
• Lorsque les parents sont séparés ou divorcés, il convient de recueillir systématiquement, lors de l’inscription, puis à chaque rentrée scolaire, les coordonnées des deux représentants légaux afin de leur faire parvenir les mêmes documents.

2 – OBLIGATION ET FREQUENTATION SCOLAIRE
• La fréquentation scolaire est obligatoire. Les familles sont tenues d’informer les enseignants du motif de chaque absence, en téléphonant à l’école puis en fournissant une trace écrite, avec le motif de l’absence (utiliser le billet d’absence type). L’enseignant doit signaler à l’Education Nationale toute absence irrégulière ou suspecte excédant 4 demi-journées par mois.
• En cas de maladie nécessitant une éviction scolaire obligatoire, le retour de l’enfant est assujetti à la production d’un certificat médical précisant que l’élève n’est plus contagieux.
• Les activités sont réparties en neuf demi-journées par semaine : Horaires d’enseignement 9 h à 12 h et de 14h à 16 h 30 pour les lundis, mardis, jeudis et vendredis. De 9h à 11h pour les mercredis. (A partir de 11h, votre enfant pourra être pris en charge par du personnel municipal dans le cadre du PEDT « Projet EDucatif Territorial » ou sortir de l’école).
• Les élèves sont accueillis dans les locaux scolaires dix minutes avant le début des cours, soit 8h50, le matin, 13h50, l’après-midi.
• Des Activités Pédagogiques Complémentaires (APC) pour l’aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages, pour une aide au travail personnel ou pour une activité prévue par le projet d’école, le cas échéant, en lien avec le projet éducatif territorial, sont organisées comme suit pour l’école : leur position dans la journée est variable selon le cycle pour tenir compte des services de restauration : Cycle 2 et 3 (sauf les CM1-CM2 et les CM2) de 12h à 12h30 / Les 2 autres classes, de 13h30 à 14h.
• Aucun élève n’est autorisé à pénétrer dans les locaux scolaires avant l’heure fixée, la surveillance ne s’exerçant que pendant les heures réglementaires.
• L’entrée et la sortie des élèves se font par la porte et la grille (limites de l’école) donnant route de Dissay.
• Les enfants de l’école élémentaire peuvent partir seuls de l’école ; il n’y a pas, pour les enseignants, nécessité d’attendre que les adultes viennent les chercher à la sortie de l’école que ce soit à 12 h, à 11h les mercredis ou à 16 h 30. La responsabilité des enseignants et de l’école s‘arrête à 12 h, 11h les mercredis ou à 16 h 30 quand l’enfant a quitté l’enceinte scolaire ou qu’il a rejoint le service de cantine ou de garderie.

3 – VIE SCOLAIRE
• La laïcité, principe constitutionnel de la République, est un des fondements de l’école publique. L’exercice de la liberté de conscience, dans le respect du pluralisme, de la neutralité du service public et du rôle éducatif reconnu aux familles, impose à l’ensemble de la communauté éducative de se conformer aux principes de tolérance et de neutralité aux plans politique, syndical, philosophique et religieux, rappelés par les textes. Le port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit [article L. 141-5-1 du code de l’éducation ]
• Le maître ou l’équipe pédagogique de cycle doit obtenir de chaque élève un travail à la mesure de ses capacités. En cas de travail insuffisant, après en avoir analysé les raisons, le maître et l’équipe pédagogique de cycle décidera des mesures appropriées.
• Tout châtiment corporel est interdit. Un élève ne peut pas être privé de la totalité de la récréation à titre de punition.
• Les manquements au règlement intérieur de l’école, et en particulier toute atteinte à l’intégrité physique ou morale des autres élèves ou des maîtres, peuvent donner lieu à des avertissements ou des rappels à l’ordre qui sont, le cas échéant, portés à la connaissance des familles.
• Il est permis d’isoler de ses camarades, momentanément et sous surveillance, un enfant difficile ou dont le comportement peut être dangereux pour lui-même ou pour les autres.
• Dans le cas de difficultés importantes, une équipe éducative sera réunie pour étudier la situation particulière de l’enfant. S’il apparaît, après une période probatoire d’un mois, qu’aucune amélioration n’a pu être apportée au comportement de l’enfant, une décision de changement d’école pourra être prise par l’inspecteur de l’éducation nationale, sur proposition du directeur et du conseil des maîtres, et après avis du conseil d’école.

4 – USAGE, HYGIENE ET SECURITE
• A l’école élémentaire, le nettoyage des locaux est quotidien et l’aération suffisante pour les maintenir en état de salubrité. Les enfants sont, en outre, éduqués par leur maître à la pratique quotidienne de l’ordre et de l’hygiène.
• La possession et l’utilisation d’objets dangereux par les enfants et par les adultes sont interdites (note ministérielle15-07-91).
• Il est interdit de fumer dans les locaux scolaires ainsi que dans les lieux scolaires non couverts, fréquentés par les élèves pendant la durée de cette fréquentation » (décret n°92-478 du 29-05-92).
• Tout médicament est interdit à l’école. Toute prise de médicament est interdite en dehors de la mise en place d’un Projet d’Accueil Individualisé (P.A.I.). Les médicaments destinés aux élèves ayant un traitement dans le cadre d’un PAI doivent être stockés à l’école. Lors des déplacements, le PAI et les médicaments adaptés accompagneront l’enfant.
• Les produits utilisés pour soigner les enfants ne sont constitués que de savon, eau et pansement.
• Poux : il est demandé aux parents de vérifier régulièrement la tête de leur enfant.
• Les enfants doivent se présenter à l’école dans un état de propreté, de santé satisfaisant et dans une tenue correcte (les talons pour les filles ne sont pas recommandés).
• Les vêtements doivent être marqués au nom de l’enfant. A la fin de l’année scolaire, les vêtements non récupérés seront données aux œuvres caritatives.
• L’école n’est pas responsable des objets personnels des élèves. Tous les appareils audio-visuels sont interdits
• Il est interdit de mâcher des chewing-gums, de manger des bonbons ou des sucettes dans l’école et dans la classe.
• Pour le sport, une tenue adaptée est exigée : vêtements de sport haut et bas différents de ceux portés la journée de pratique. Des chaussures de sport propres sont exigées lors de l’utilisation du gymnase. Le port de bijoux est fortement déconseillé.
• Des exercices de sécurité ont lieu suivant la réglementation en vigueur. Le premier exercice doit avoir lieu au cours du premier mois qui suit la rentrée scolaire. Les consignes de sécurité et le plan d’évacuation sont affichés dans l’école et les classes.
• Les procédures d’exemption scolaire pour maladie contagieuse doivent être respectées. Pour toute difficulté persistante, le médecin de l’éducation nationale sera sollicité.
• Il convient de rappeler qu’il appartient à chacun de porter secours à toute personne en danger. Il revient au Directeur d’école de mettre en place une organisation qui réponde au mieux aux besoins des élèves de son école. Si les responsables légaux ne sont pas joignables, le Directeur prendra contact avec le SAMU.

5 – SURVEILLANCE, SECURITE ET PROTECTION DES ELEVES
• Le service de surveillance de l’accueil à la sortie de la classe ainsi que pendant les récréations est assuré par les enseignants.
• Les personnes étrangères au service public de l’enseignement ne peuvent se prévaloir d’un libre accès aux locaux scolaires.
• Bien que n’étant pas obligatoire, l’assurance est vivement conseillée pour garantir l’enfant sur le trajet et dans la vie scolaire. Facultative pour les activités obligatoires de l’école, elle devient obligatoire pour les activités facultatives, et les enseignants sont fondés à exiger que leurs élèves soient assurés complètement pour les risques liés à ces activités : responsabilité civile, individuelle accidents corporels, défense recours, assistance.
• Les enfants non assurés ne pourront pas participer aux sorties collectives dont la durée déborde du temps scolaire limité de 9 h 00 à 12 h 00 (9h à 11h pour les mercredis) et de 14h à 16 h 30.

6 – COMMUNICATION AVEC LES FAMILLES
• Les enseignants et les représentants légaux d’élèves tiendront compte de leurs disponibilités respectives pour se rencontrer.
• Les représentants légaux sont régulièrement informés des résultats et du comportement de leur enfant par les enseignants.
• Les parents et les enseignants peuvent communiquer des informations importantes concernant l’élève sur le cahier de liaison. Tout mot rédigé ou collé dans ce cahier doit être signé.
• Le conseil d’école se réunit au moins une fois par trimestre, et obligatoirement dans les quinze jours suivant la proclamation des résultats des élections. En outre, il peut être réuni à la demande du Directeur, du maire ou de la moitié de ses membres.
• L’équipe éducative est composée des personnes auxquelles incombe la responsabilité éducative d’un élève ou d’un groupe d’élèves. Elle comprend le Directeur d’école, les maîtres et les représentants légaux concernés, les personnels du réseau d’aides spécialisées intervenant dans l’école, éventuellement le médecin chargé du contrôle médical scolaire, l’infirmière scolaire, l’assistante sociale, l’enseignant référent et les personnels médicaux ou paramédicaux participant à des actions d’inclusion d’enfants en situation de handicap. L’équipe éducative est réunie par le directeur chaque fois que l’examen de la situation d’un élève ou d’un groupe d’élèves l’exige. Les représentants légaux peuvent se faire accompagner par un représentant d’une association de parents d’élèves de l’école ou par un autre représentant légal d’élève de l’école.
• Les associations des parents d’élèves ont la possibilité de distribuer des documents d’information sur leur objet et leurs activités.

7 – SERVICES PERISCOLAIRES
• Le service de garderie est municipal et fonctionne les jours de classe. Les inscriptions se font auprès du secrétariat de mairie. La garderie est placée sous l’entière responsabilité de la commune. Le personnel enseignant n’a aucune responsabilité au sein de la garderie.
• Le restaurant scolaire est municipal. Les enfants se restaurent en quatre services, de 12h à 13h50. La surveillance des enfants de 12 h 00 à 13h50 est confiée au personnel municipal. Les enseignants ne sont pas responsables des enfants pendant le service de restauration scolaire organisé par les services municipaux. Pendant le temps de la cantine (12h à 13h50), les enfants n’ont pas le droit de pénétrer dans les classes, la garderie, la bibliothèque, la salle informatique ou la salle de réunions (sauf si un adulte est présent). Seuls sont accessibles les locaux de l’infirmerie quand l’enfant est accompagné d’une personne du service municipal assurant la surveillance.
• Les portes de l’école sont ouvertes de 13 h 30 à 13 h 40 pour accueillir à l’école, les enfants mangeant à la maison et dont les parents travaillent (justificatif à fournir à la mairie).

Divers :
• Panneau d’affichage : L’équipe enseignante est juge et responsable de l’affichage sur le panneau de l’école, hormis pour l’espace réservé aux associations de parents d’élèves.
• Les livres sont prêtés par l’école. Ils doivent être couverts et étiquetés dès les premiers jours. Les enfants doivent en prendre soin et veiller à ce qu’ils restent en bon état tout au long de l’année. Tout livre détérioré ou perdu devra être remplacé par la famille

Conseil des écoliers

COMPTE-RENDU DU CONSEIL DES ECOLIERS DU 07/02/2013

 

Divers

Les élèves sont satisfaits du nouveau système d’essuie-mains. Faire un rappel dans les classes de cycle II sur son utilisation : certains déroulent trop de fois.

Vérifier les robinets qui fuientèProbablement à cause du calcaire, la demande est faite en Mairie.

 

Le problème du matin quand les parents déposent leur enfant pour se rendre à l’école s’est déplacé au carrefour de l’école maternelle avec le danger des auto-écoles en plus. Le problème sera signalé en Mairie.

 

Cantine : certains plats sont froids ; les féculents ne sont pas salés. Réponse : le prestataire a l’interdiction d’utiliser du sel depuis peu (malsain pour la santé des personnes âgées) . Ce sont les dames de la cantine qui salent les aliments après cuisson.

 

Il y a trop peu de porte-manteaux dans le hall pour le temps de la pause méridienne ; les élèves ne pouvant aller les déposer sur leur porte-manteau de classe. Le Conseil des écoliers demande s’il serait possible d’y installer des porte-manteaux supplémentaires.

 

Solidarité

La séance s’est déroulée sous forme de débat.

 

Avez-vous entendu parler de solidarité ? Quand, comment, pourquoi ? Qu’est-ce que la solidarité ? Connaissez-vous des synonymes, des contraires ?

S’aider entre nous/être avec des personnes (ne pas rester seul dans la cour de récréation)

Lorsque l’on fait du sport en équipe, nous sommes solidaires les uns avec les autres dans la même équipe.

Si nous sommes témoin d’un accident, il faut appeler le 15 en situation d’urgence, c’est aider cette personne.

Lorsqu’un camarade tombe dans la cour, nous pouvons lui venir en aide en l’aidant à se relever ou en prévenant un maître de surveillance

 

Avez-vous des exemples d’actions de solidarité ?

Dans un parc, un enfant est tombé de vélo et s’est ouvert le front ; je suis resté à côté de lui en lui posant des questions.

Etre solidaire, ça peut être donner de l’argent aux sans-abris ou donner ses vêtements à des associations caritatives

 

Avec qui peut-on être solidaire ?

Un SDF, un handicapé en fauteuil ou une personne avec des béquilles en lui portant son plateau à la cantine par exemple, une personne âgée

 

La séance s’est terminée par le visionnage d’un épisode de Vinz et Lou sur la solidarité dans la classe à travers l’entraide.

Vous pouvez faire un retour dans vos classes et poursuivre la réflexion en sensibilisant les enfants aux questions de la solidarité à l’école.

Quelques pistes : respecter les autres, ce n’est pas seulement faire attention à eux pour ne pas les gêner. C’est aussi prêter attention à leurs difficultés et partager avec eux nos connaissances. Lorsqu’on est capable de leur expliquer ce qu’on a réussi à faire, on progresse soi-même. Chacun a quelque chose à partager avec les autres. Ainsi, on grandit tout en gagnant confiance en soi.

Vous pouvez partir de l’épisode de Vinz et Lou « On fait équipe ? »

Conseil des écoliers du 29 juin 2012

Conseil des Ecoliers du 29 juin 2012

 

Ce que les élèves ont apprécié cette année :

  • Le temps calme, pendant le temps de midi  pour les CP CE1.
  • Les deux récréations de l’après-midi sont appréciées par les élèves (sauf pour les créneaux d’EPS, le dernier créneau est plus court)
  • Les sens de déplacements, monter par les escaliers et descendre par la rampe sont appréciés car ils ont diminué les accidents.
  • Les sens uniques et interdits sur les portes du hall sont également appréciés. Il est rappelé que certains élèves ne les respectent pas. Il faut donc le redire dans les classes.
  • La mise en place du self.
  • Le spectacle de danse devant les parents.
  • Les classes roulotte et vélo, les sorties scolaires comme Paris.
  • Les journées organisées avant les vacances : les ateliers, le matin et le film l’après midi.
  • Le projet sur le harcèlement, débat dans les classes et affiches créées.

 

Ce que les élèves souhaiteraient pour l’année prochaine :

Souhaits / ou ce qui n’a pas fonctionné

Ce qui sera fait

Mettre des jeux dans la cour de récréation è Une marelle et un grand échiquier seront tracés au sol.
Les cailloux, les élèves se plaignent que certains lancent des cailloux.  
Les ballons durs pendant le temps de midi. Cela fait mal. è Les élèves demandent qu’ils soient enlevés.
Les plannings ne sont pas toujours respectés. è Les plannings seront refaits à la rentrée et affichés.
Le sable : certaines fois, trop d’enfants y jouent. è La priorité a été donnée aux élèves des CP, CE1 et éventuellement CE2.
Le savon dans les toilettes des garçons manque. è J’ai informé la mairie, du savon est remis.
Les jeux de société dans le hall : Les élèves qui rangeaient les jeux, Lola et Tom, passaient beaucoup de temps, tous les vendredis, à ranger et vérifier les jeux. è Les jeux sont interdits jusqu’à la fin de l’année. L’année prochaine, il a été proposé que les jeux soient utilisés seulement lorsqu’il fait froid ou qu’il pleut.

è Les élèves pourront toujours aller dans le hall, selon le planning, pour dessiner et lire avec leur propre matériel.

L’espace pour les billes n’a pas été mis en place. è Cet espace est redéfini. Il sera un endroit où les élèves peuvent s’y asseoir, parler, mais ne plus y courir. Il est demandé que la mairie aménage cet espace.
Les toilettes sont toujours sales et les élèves ne se sentent toujours pas en sécurité. è Il a été demandé que les enseignants viennent plus souvent dans les toilettes, plusieurs fois à chaque récréation. Il a aussi été demandé que les enseignants y aillent en début et en fin de récréation, ce sont les moments où les élèves chahutent le plus.

è Des affiches « Tirez la chasse d’eau » seront mises sur chaque porte.

Les cours d’anglais ne sont pas assez long (pour les CM1 et CM2) Les élèves souhaiteraient 1h15 au lieu de 45 mn. è Demande faite auprès de Monsieur Fombeur
La cantine : les élèves souhaitent pouvoir choisir leurs places dans le réfectoire. Ils acceptent de goûter à tout, mais ne veulent pas être forcés.

Les CM2 ont apprécié manger ensemble le jour des hamburgers.

è Remarques faites au personnel de la cantine.

 

Ce qui est imposé, suite à de l’incivisme de certains élèves :

  • L’espace de la direction  n’est plus utilisable par les élèves.
  • Les jeux de ping-pong et basket seront sortis à chaque début de récréation. Seulement 2 ballons de baskets seront autorisés à chaque récréation.

 

Rappel :

  • Les cartes Pokémon ou autres sont interdites.
  • Les chasubles pour le sport doivent être remises à leur place, correctement accrochées aux porte- manteaux à côté de la salle photocopieuse.
  • Les élèves se lavent les mains avant de rentrer en classe, surtout ceux qui ont joué avec le sable.
  • Il est interdit d’écrire sur le sol de la cour de récréation.
  • Dans la cour, il est rappelé de respecter tous les végétaux (arbres, talus…)

Une visite citoyenne …

Accueil à la mairieSalle du conseil municipal

Le service de l'état civil

Le service de l'urbanisme

Dans le cadre de l’éduction civique, dans la classe de CE2, une
visite de la mairie de Saint Georges-Lès-Baillargeaux a été programmée le vendredi
20 janvier 2012. Cette visite a été l’occasion pour les élèves de mieux
comprendre le fonctionnement d’une mairie et de sa municipalité.

Nous avons été accueillis par Monsieur le Maire et trois de
ses Adjoints : Madame Périgaud-Morlat, Adjointe aux affaires scolaires, Madame
Morisset, Adjointe à la culture, et Monsieur Nogherot, 1er Adjoint. Ils
portaient chacun leur écharpe bleu blanc rouge.

Ils nous ont fait découvrir l’histoire des lieux, visiter le
service de l’état civil, celui de l’urbanisme et surtout le bureau de Monsieur
le Maire. Nous nous sommes ensuite installés dans la salle du conseil municipal
où chacun a pu poser des questions aux trois Adjoints présents.

A l’issue de cette séance, un goûter a été servi aux élèves.

En somme, un très bon accueil et une visite très constructive !

La classe des CE2 de Mme Ménard

Compte rendu du conseil des écoliers du 5 novembre 2010

Voici les délégués élus par les élèves de chaque classe :

CP (Mr Fombeur) Lya et CapucineCP (Me Dumas) Camille et MaoCP/CE1 Sacha et Salomé

CE1 Nathan et Julie

CE1/CE2 Valentin et Maëva

CE2 (Mes Marché et Renaud) Ugo et Océane

CE2 (Mes Ménard et Savariaud) Anaë et TyaCM1 Nolan et Clara

CM1/CM2 Léa et Laurine

CM2 Tara et Tom

CM2 (Mes Savariaud et Caudron) Léa et Tom

 

Ce conseil se réunit plusieurs fois dans l’année. Il permet  aux élèves de participer pleinement à la vie de leur école (planning lors des récréations, sensibilisation à la propreté dans l’école….). Il est organisé par la directrice de l’école.

Pour le deuxième conseil de l’année, voici les points abordés :

1 – La propreté dans les WC :

Les délégués organiseront, avec les élèves de la classe, une visite des WC, afin que tous les élèves respectent les consignes.

2 – Le tri des poubelles dans l’école

Une affichette a été donnée à chaque délégué. Celle-ci explique le tri mis en place dans les classes et dans l’école (les délègues expliquent le fonctionnement du tri).

Bilan de l’affiche :

  • Les poubelles avec un sac plastique reçoivent les objets non recyclés (plastique, déchets alimentaires….)
  • Les poubelles sans sac plastique reçoivent les objets recyclés (papier, bouteille en plastique vide….)

 

3 – La cantine :

A partir de janvier, les repas ne seront plus préparés sur place, mais un camion apportera les plats aux élèves.

La grève à cause de la retraite.

La grève a commencé quand certaines personnes ont entendues que le président de la république allait augmenter la durée de travail. A partir de 2018 la retraite sera à 62 ans. Le président a fait ceci car sinon l’état n’aurait pas pu payer les retraites. Les grévistes ont bloqué les raffineries* ce qui a causé un manque d’essence dans de nombreuses villes en France. D’autres personnes, elles, sont restées raisonnables et ont continué à travailler. Malgré la confirmation des retraites à 62 ans, il y a encore des personnes qui continuent à faire grève. Anaïs.

*c’est une entreprise où l’on fabrique de l’essence.